Désinvagination mamelonnaire

Chirurgie de la désinvagination mamelonnaire à Colmar

L’invagination mamelonnaire ou mamelons ombiliqués, est la conséquence de la brièveté des canaux galactophores.

Elle peut être uni ou bilatérale.

Informations utiles

Pour qui ?

Femmes majeures

 

Modalités

Ambulatoire

Durée de l'intervention

15 minutes

 

Interruption de travail à prévoir

Aucune

Prise en charge CPAM

Oui

 

 

En dehors du préjudice esthétique, cette malformation peut être source de problèmes fonctionnels et parfois d’infection, suite à l’accumulation de saletés et de peaux mortes difficiles à nettoyer.

L’invagination mamelonnaire est le plus souvent congénitale.

Parfois il s’agit d’une anomalie acquise, à la suite d’une infection ou secondaire à une plastie mammaire.

Il faudra toujours éliminer une origine tumorale, surtout si l’invagination est acquise et unilatérale.

On réalisera donc une imagerie préopératoire, selon l’âge soit une simple échographie mammaire, soit une échographie mammaire et une mammographie.

L’intervention est réalisée sous anesthésie locale et éventuellement une sédation complémentaire.

L’hospitalisation n’est pas nécessaire.

Elle permet de sortir les mamelons enfouis et leur donne un relief naturel.

Le plus souvent, la section des fibres responsables de l’invagination peut être réalisée à l’aiguille, en percutané. Parfois une section aux ciseaux est nécessaire.

Quelque soit la technique utilisée, il n’y aura pas de rançon cicatricielle.

Afin d’éviter tout risque de récidive de l’invagination, des bourdonnets (compresses roulées) seront placées autour des mamelons et laissées en place pendant 15 jours.

Le risque de récidive est faible. Si cela se produit, une retouche est possible.

Il s’agit d’une chirurgie prise en charge par la sécurité sociale.

Les suites sont en général fort simples et aucune éviction sociale ni arrêt maladie n’est nécessaire. On note simplement des petits troubles sensitifs transitoires.

Cette intervention n’est cependant pas destinée à favoriser l’allaitement ultérieur.

En cas de mamelons invaginés, l’allaitement n’est pas possible sauf dans certains cas avec un tire-lait.

Après une désinvagination, rien ne permet de penser qu’une continuité entre les canaux sectionnés et apportant le lait au mamelon peut être retrouvée. Cela peut se produire, mais ce n’est pas systématique. Il n’est donc pas recommandé de pratiquer cette intervention dans le seul but de pouvoir allaiter.

Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Contacter le Dr. Christine Cahn

Membre des sociétés savantes
Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens
Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique
International Society of Aesthetic Plastic Surgery
Conseil National de l'ordre des Médecins
Cercle des Plasticiens de l'Est