Lipofilling des seins

Autogreffe de tissu adipeux dans le sein à Colmar

Également appelé lipomodelage, lipofilling ou transfert de tissu adipeux, l’autogreffe de tissu adipeux est une technique chirurgicale qui consiste à prélever de la graisse par lipoaspiration et à la réinjecter après préparation au niveau de la poitrine.

Elle s’adresse aux personnes qui présentent des bourrelets ou amas graisseux localisés et souhaitent une augmentation ou un remodelage de leur poitrine.

Informations utiles

Pour qui ?

Jeunes filles dès croissance terminée et femmes majeures

 

Modalités

Ambulatoire

Durée de l'intervention

1h à 2h

 

Interruption de travail à prévoir

8 jours

Prise en charge CPAM

Possible selon indication

 

 

On va donc pouvoir prélever de la graisse là où elle n’est pas souhaitée (culotte de cheval, poignée d’amour, abdomen...) et la réinjecter au niveau des seins. Cela permet de réaliser des augmentations mammaires sans implants, de corriger des asymétries mammaires, des seins tubéreux, ou encore de corriger certaines imperfections de prothèses mammaires (plis, peau fine, irrégularités…) Cette méthode ne peut pas être proposée aux femmes trop maigres qui ne présentent pas de surcharge de tissu adipeux.

La lipoaspiration devra répondre à certaines règles afin d’éviter au maximum de traumatiser la graisse. La graisse prélevée devra être traitée avant réinjection afin d’éliminer les impuretés (sang, huile).

Cette méthode ne laissera pas de cicatrice, en dehors des minimes petits trous effectués pour la lipoaspiration. La réinjection étant effectuée avec une fine canule par un trou d’aiguille, il n’y aura aucune cicatrice dans le sein.

L’intervention sera réalisée sous anesthésie générale. En général une hospitalisation ambulatoire est suffisante. Il faudra porter un vêtement compressif aux endroits où aura été réalisée la lipoaspiration. Au niveau de la poitrine, il n’est pas indispensable de porter de soutien-gorge ou alors juste un soutien-gorge spécifique et surtout non compressif.

L’interruption de travail à prévoir en post–opératoire est de courte durée.

Le résultat de l’intervention dépendra de plusieurs facteurs : la quantité de graisse réinjectée qui variera en fonction de la surcharge adipeuse, de la technique utilisée qui doit être maitrisée et également de facteurs en rapport avec la patiente. Par exemple il est totalement déconseillé de fumer, ce qui pourrait diminuer le pourcentage de prise de la greffe adipeuse.

Il faut cependant toujours s’attendre à une perte de volume dans les 2 à 3 mois qui suivent l’intervention. Cette diminution de volume est due à la disparition de l’œdème post-opératoire, et à la perte en moyenne de 10 à 30% du tissu adipeux réinjecté.

Lorsque cela est possible il est souhaitable de pouvoir réaliser après quelques mois un 2è transfert adipeux afin d’obtenir une augmentation mammaire plus importante. Cela n’est réalisable que pour les patientes qui présentent plusieurs localisations possibles de lipoaspiration.

Lorsqu’elle est réalisée à des fins purement esthétiques, cette intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale.

Par contre un remboursement peut être envisagé si l’intervention a pour but de corriger un syndrome malformatif, une asymétrie mammaire majeure ou une reconstruction mammaire.

NoteAutogreffe de tissu adipeux5.005basée sur1visiteur
Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Contacter le Dr. Christine Cahn

Membre des sociétés savantes
Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens
Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique
International Society of Aesthetic Plastic Surgery
Conseil National de l'ordre des Médecins
Cercle des Plasticiens de l'Est