Augmentation mammaire

Chirurgie de l’augmentation mammaire à Colmar

L’hypoplasie mammaire (seins de volume insuffisant par rapport à la corpulence) peut être présente depuis la puberté ou être acquise, suite à un amaigrissement, une grossesse ou encore séquelle d’un allaitement.

L’hypoplasie du sein peut être isolée ou associée à une ptose mammaire (affaissement du sein), et parfois à une asymétrie mammaire.

05/04/2019 Communiqué de presse de la SOFCEP sur les prothèses macro texturées et polyuréthane

22/11/2018 Recommandations du Directoire professionnel des Plasticiens relatives aux implants mammaires et au risque de LAGC

Informations utiles

Pour qui ?

Femmes majeures

 

Modalités

Ambulatoire

Durée de l'intervention

1h

 

Interruption de travail à prévoir

10 jours

Prise en charge CPAM

Possible après accord préalable si agénésie mammaire bilatérale et l'hypoplasie bilatérale sévère avec taille de bonnet inférieure à A, ou pour syndrome malformatif (sein tubéreux et syndrome de Poland).

 

 

La pose de prothèses mammaires peut remédier à ce problème. En cas de ptose, elle peut être associée à une mastopexie dans le même temps opératoire.

Il s’agit d’une intervention réalisée sous anesthésie générale et le plus souvent une hospitalisation ambulatoire est suffisante.

La voie d’abord laisse une cicatrice très peu visible qui est habituellement dans le sillon sous mammaire, au niveau de l’aréole ou encore axillaire.

Les implants mammaires sont le plus souvent constitués de gel de silicone.

La prothèse peut être placée derrière la glande ou sous le muscle pectoral. Dans ce dernier cas, les douleurs post-opératoires sont un peu plus importantes.

Dans notre établissement les anesthésistes pratiquent le bloc pectoral, qui est une anesthésie loco-régionale du muscle  et permet de réduire sensiblement la douleur post-opératoire.

Selon l’activité professionnelle, une convalescence de 10 à 15 jours est à prévoir. Dans la plupart des cas l’intervention n’est pas prise en charge par la sécurité sociale et cette convalescence sera donc à prendre sous forme de congés.

On recommande également une interruption des activités sportives pendant quelques semaines post-opératoires.

Dans de rares cas lorsque le développement mammaire est quasi inexistant, une prise en charge peut être accordée sur demande d’entente préalable. Dans ce cas un arrêt maladie pourra être remis.

Le choix de la prothèse sera réalisé au cabinet médical, après un examen clinique, en tenant compte de la morphologie de la patiente, ainsi que de ses souhaits.

Une aide au choix sera apportée par une simulation 3D.

Le résultat post-opératoire sera apprécié à partir du 2è mois et l’atténuation de la cicatrice prendra environ 1 an.

La durée de vie des implants ne peut en aucun cas être garantie. Même si certaines patientes peuvent conserver leurs implants pendant plusieurs décennies, on estime la durée de vie moyenne des prothèses entre 10 et 15 ans.

Il sera donc essentiel de suivre les consignes du chirurgien concernant la surveillance et les visites de contrôle.

NoteAugmentation mammaire4.335basée sur3visiteurs
Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Contacter le Dr. Christine Cahn

Membre des sociétés savantes
Société Française des Chirurgiens Esthétiques Plasticiens
Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique
International Society of Aesthetic Plastic Surgery
Conseil National de l'ordre des Médecins
Cercle des Plasticiens de l'Est