• Le traitement des seins tubéreux à Mulhouse

Le traitement des seins tubéreux

Les seins tubéreux constituent une malformation mammaire fréquente. Vous êtes plus nombreuses que ce vous croyez à en souffrir, à en être gênée, voire complexée.

L’origine d’un sein tubéreux est inconnue. Cette malformation apparaît lors de la puberté et du développement des seins. Elle est, en effet, souvent interprétée par les femmes, comme un sein trop petit, qui ne s’est pas développé. Vous pouvez donc opter pour ce traitement adapté à cette malformation du sein. 

Qu’est-ce qu’un sein tubéreux ? Pourquoi avoir recours à un traitement pour corriger vos seins tubéreux ? Comment se déroule l’intervention ? Quels résultats en attendre ?

Dans cet article, nous vous proposons d’en savoir plus sur le traitement des seins tubéreux afin de vous aider à faire un choix libre et éclairé.

Qu’est-ce qu’un sein tubéreux ?

Comme indiqué précédemment, un sein tubéreux résulte d’une malformation qui se révèle à la puberté.

Un anneau fibreux empêche la bonne croissance du sein et lui donne un aspect dit de « tubercule ». Le sein tubéreux se caractérise par :

  • Une anomalie de la base d’implantation du sein
  • Une ascension du sillon sous-mammaire
  • Une anomalie de l’aréole et du mamelon
  • Une asymétrie mammaire
  • Une hypotrophie mammaire

Par ailleurs, différents « grades » caractérisent la sévérité du sein tubéreux.

En effet, une classification a été instaurée pour déterminer la sévérité de la malformation en fonction des anomalies évoquées ci-dessus.

Trois grades se distinguent :

  • Grade 1 : seul le segment inféro- interne est affecté. L’aréole regarde vers le bas et le dedans. C’est le cas le plus répandu.
  • Grade 2 : les 2 quadrants inférieurs sont affectés et l’aréole regarde vers le bas.
  • Grade 3 : les 4 quadrants sont affectés avec une base mammaire intégralement rétrécie et des seins en forme de tube. Dans ce cas, le sein est très souvent hypotrophique.

Pourquoi traiter des seins tubéreux ?

La chirurgie des seins tubéreux a 3 objectifs principaux :

  • Élargir la base d’implantation des seins afin de leur redonner une forme arrondie naturelle.
  • Augmenter et/ou redistribuer le volume mammaire dans les segments déficients.
  • Repositionner et réduire la taille des aréoles.

Elle peut être envisagée dès la fin de la puberté lorsque la croissance mammaire est finie.

Comment se déroule l’intervention pour traiter les seins tubéreux ?

Dans un premier temps, il est crucial de discuter avec votre praticien dès la première séance de consultation. En effet, il convient de lui communiquer vos attentes, vos désirs et vos besoins.

Le Docteur Christine Cahn met un point d’honneur à accueillir ses patients avec bienveillance. Il s’agit lors de cette première séance de consultation d’élaborer un projet cohérent et réaliste qui répondre de façon optimale à vos besoins.

L’intervention pour traiter les seins tubéreux, vous l’aurez compris, consiste tout d’abord à abaisser les sillons sous mammaires pour élargir la base d’implantation des seins, puis en l’augmentation du volume mammaire par prothèses et/ou injections de graisse (lipofilling). Enfin, on réalise une plastie cutanée en « I » pour la remontée et la diminution de la taille des aréoles, associant une cicatrice péri-aréolaire (autour de l’aréole) et une cicatrice verticale sous l’aréole.

Lorsque les seins tubéreux sont de volumes normaux ou hypertrophiques, les techniques utilisées sont respectivement le lifting mammaire et la réduction mammaire, avec des cicatrices en ancre de marine.

La fermeture cutanée est réalisée avec des fils résorbables sous-cutanés. Un pansement modelant les seins est réalisé en fin d’intervention. La chirurgie ambulatoire (sortie le soir même) est la plus fréquente mais l’hospitalisation d’une nuit à la clinique est possible selon les cas.

Quels résultats attendre du traitement pour seins tubéreux ?

Le résultat définitif d’une chirurgie pour traiter les seins tubéreux apparaissent entre 3 et 6 mois après l’opération. Le temps que l’œdème se soit résorbé.

Il s’agit d’un résultat durable, stable dans le temps. Il reste toutefois important d’avoir une hygiène de vie optimale afin de maximiser le résultat de votre traitement.

Cette page vous a plu ?
Dans le cadre de l'amélioration de l'information que nous vous communiquons, vous pouvez noter cette page.
Cliquez pour noter !
Contacter le Dr. Christine Cahn

Informations utiles
SELARL Docteur Cahn
142 route de Bâle
68000 Colmar
Numéro d'identification: RCS Colmar TI 814931531
FR 09814931531
-
03.89.41.80.40
-
Cabinet ouvert
lundi de 8h30 à 13h30 et 13h30 à 19h
mardi, jeudi de 8h30 à 13h30 et 13h30 à 18h
mercredi, vendredi de 8h30 à 15h
-
Hôpital Schweitzer
201 Avenue d'Alsace
68000 Colmar
Numéro FINESS 68 000 119 5