La chirurgie de tumeurs cutanées malignes

Les cancers de la peau doivent être retirés, le plus souvent chirurgicalement.

Toutes les lésions enlevées seront envoyées au médecin anatomo-pathologiste, qui les examinera au microscope, afin de confirmer le diagnostic et qui précisera si la tumeur a bien été enlevée dans sa totalité.

Il existe 3 catégories principales de tumeurs cutanées malignes.

Le carcinome ou épithélioma baso cellulaire

chirurgie dermatologique, tumeur cutanée. Dr Cahn chirurgien esthétique à ColmarLe carcinome ou épithélioma baso cellulaire est la plus fréquente des lésions

Son évolution est purement locale, sans métastase.

Il est provoqué principalement par l’exposition au soleil, et par conséquent touche en particulier les zones découvertes tel le visage.

On le retrouve très souvent chez les personnes âgées mais du fait des modifications des habitudes de vie, le diagnostic de cette tumeur se fait maintenant chez des personnes bien plus jeunes.

Elle touche également plus facilement les personnes dont l’activité professionnelle se réalise à l’extérieur.

Son traitement chirurgical est habituellement facile et ne laisse que très peu de cicatrices. Si la lésion a pu être retirée en totalité, la guérison totale est obtenue.

Cependant, certaines tumeurs « négligées » et localisées à proximité des orifices naturels (yeux, nez, bouche, oreilles) peuvent être à l’origine de mutilations plus importantes.

Le carcinome épidermoïde ou épithélioma spino cellulaire

Il est un peu moins fréquent que le précédent.

Ce sont également des lésions provoquées par l’exposition au soleil.

Dans certains cas, il peut y avoir risque de métastases ganglionnaires.

La plupart du temps, si la lésion enlevée est de petite taille, la cicatrice est très discrète et la guérison obtenue.

Un patient qui aura présenté un carcinome basocellulaire ou un carcinome épidermoïde devra consulter son dermatologue une fois par an.

Les mélanomes

Les mélanomes malins sont des tumeurs plus préoccupantes que les lésions précédentes. Ils sont aussi moins fréquents.

Ils touchent préférentiellement les phototypes clairs. L’exposition au soleil est un facteur de risque important. Les antécédents familiaux de mélanome doivent être pris en compte et nécessitent une protection anti UV rigoureuse.

Toute modification de naevus (grain de beauté) préexistant, ou toute apparition de lésion pigmentée, surtout si elle est irrégulière doit faire consulter chez le dermatologue.

C’est habituellement le dermatologue qui pose le diagnostic et prend en charge le bilan d’extension et la surveillance.

Il adresse le patient au chirurgien plasticien pour l’exérèse des marges de sécurité. Celles ci dépendent de la profondeur de la lésion et nécessitent parfois l’exérèse de surface cutanée importante.